Aller au contenu
Kalendrack

[Validé] [Terraforming inter-projets] La Mer Hazard & la Montagne Noire

Recommended Posts

 

 

NgHnsrf.jpg

 

Cette candidature a été menée en collaboration par Gibbon, Glandudu, Kalendrack et Shrui au nom des quatre projets qu’ils représentent.

 

:goldblock:  Introduction

 

Animés par l'idée de créer une zone plus agréable, cohérente et RP entre nos projets, nous vous soumettons aujourd'hui le projet de création d'une grande mer au Nord-Est de Stendel, située entre les rivages ensablés de Grabah et les falaises d'Âtrespoir.

S'étend actuellement dans ces contrées un affreux marécage, issus des changements de biomes, qui ne fait pas sens au milieux des différents biomes de la région.

 

De plus, cette bande de terre disparate n'est propice à aucun projet, car trop proche des différentes villes de la région. Elle sert actuellement de zone tampon où personne ne met les pieds et présente globalement peu d'intérêt pour la zone et pour Stendel.

 

La création d'une mer, outre la logique de restauration d'une cohérence géographique qui nous tient à coeur, répond à un impératif RP : l'accessibilité des ports des différents projets et la possibilité d'une circulation maritime.

 

Avouons enfin qu'il est plus agréable de contempler l'horizon infini de la mer au bord des dunes de Grabah, qu'un cauchemardesque marécage.

 

Comme nous ne voulons pas faire les choses à moitié, nous proposons de nous attaquer aux autres incohérences de la région en transformant le petit désert inhabité à l'Est de l'hypothétique future mer, pour correspondre aux biomes adjacents.

 

Enfin, nous profitons de cette première demande pour annoncer notre volonté de nous attaquer à TOUTE la zone puisque nous aimerions améliorer les bords et le coin de la carte, de Riannon à Kel’Daer en proposant une transition rp et naturelle, de la prairie à la montagne. C’est pour nous une manière d’expliciter nos projets futurs et de montrer aux joueurs du serveur que ce n’est pas forcément le bon moment pour venir poser sa villa secondaire dans les parages (enfin bon, vu le terrain actuel, ça paraissait assez évident).

 

 

 

:goldblock:  Avancements respectifs

 

Pour vous montrer que nous avançons tout de même sur nos projets, que nous ne nous sommes pas tourné les pouces et que cette demande s’inscrit dans une grande démarche d’amélioration de la zone, voici pas mal de réalisations qui démontrent de notre intérêt pour le paysage global du territoire environnant et de l’avancée de nos projets dans ce sens :

 

- Âtrespoir -

Révélation

Connu à l’origine sous le nom de “Morvunskar”, Âtrespoir est un château perdu sur les falaises agitées de la Mer Hazard. Fondé par TheSpitfire, il a été rénové par son nouveau propriétaire et seigneur des lieux : Kalendrack, ancien conseiller de Cérule.

 

Le château a été entièrement rénové dans sa forme en essayant de conserver une dominante de pierre taillée qui le caractérisait.

Révélation

 

v2mPXsX823N2A0PUSGziMgWnDN_YVvN-4bh2-klddk_mw0wvPFL6z9QrP6D8QUxSYrfSeYGBGuuyR_dPs1c2iZTOfqCunbTkByxc9DeAYl4glOL4rzwqhXMYc_cmu2myg8FMOMsb

 

d6lB_Iu6ifWxn3x0Ze9Kf3WMhvTjIy76-IoZZq5VA-aBJolVO4mcE3axoLntaPd5I14vrvKwBsNBiaSfBnPmEDtmIxZ8xy8VUU6nzF9mLE_jE_hLQPV_wLjZWig8xubDgUetJyQt

 

jx7vd_MRLUfM0osXFVXldvjHQxB_bnmkWVQux7PYi2hlJoeSldYfSc5LLgDi-FzLBTRA7oVCgaH2FoBBX3jn5tmokAqOp1pj1ti1pXovzwsZga7pUKLTe-cyVIvTrDhV6oQoxxPq

 

DuU-JuRzSDv4ffba7ionUhHpNaTsg8nLCaRCP9wX5jxI4c8uG9fWsw_q-aGqc2dOMk8athpfWSlmzwAMad_PYRF7sV08Zirbfeegv99bgdYoh2e4liaXRBDwCCg-R74cekXog_SF

 

U40_xTNNBuQNJWIyUKgdyF8bi-oGxB8LQruw2N4Oe2pzBCd-ahC2E1Fr2hWDdzoWcPtvuqHbClEiZ9DqPs9VsJDx7lQPVUgnsPxAznok8B5ATw7bsIWA3Ts_iT-7F6fQksCyGpX7

 

pTRpEZfMoYBRbuei3ciib8gLqQKHT2WgcwUzhPEe6bs82OJqT0gZA4F1XVKJ5f1wzwQY5p13adfwsy_xy6BRu9pQPIsYGckXqt4NtEvyRW_4IHpu-EhnUt7qhXZ4Z9qd21DQU8e9

 

aHNCq-8oa3qXTyvMxwB_x2qsBU4OreJmtfPhxBIRbLZXSnZsM6VdRAdk7KBDHhyYgxNJbKBo8db_6YMVlCxCFyzRxqcz40SJJHmwc7xe9HNRFBXbFRqG5gUSN7cYMiA3wl7IIJDv

 

YkSjQfTxHdv5pgjrLo5F4XRSSB_AXo_uYvRvZLzNPIz3P_5cA5QivOVRC205OFcCUxEgKakrWZD7G6VjQnxfWL9iH6KNRpsJsq2Sx8uVNrJiRvlhqIcn5LpWMhU9elGt_oFRXsBK

 

SAjTlFVNBkCuHnnIaWfzkGkA8pGE-ratPFzWR4JOxE0oCI5vTT35N1P8Hg8ZKTg--0sk8mQCGRDv7Ug5dyFJDyvcZdGbyHUZQBY1a4NQI0yJ1V40Mk4wqOEuRI4G_-zxycj1N6U8

 

tjruBq1VxBePLjBYjYJOClCwMTiTZ7Lnyw2p-gp7Z11wCtpa7FiKc4puaMOyzMveUDELUlJ5PaimvrjW34JDmZZs3IZ81ehDTVPhOn1F1ntzYJtJ6-Oz2LFkdWv1XoPBWn9-kf0i

 

Il est actuellement dans une phase d’expansion, reliant les villes alentours par des routes.

 

 

- Grabah -

Révélation

Grabah, la cité des merveilles est maintenant un vieux projet de Stendel. Nous avons toujours cherché à lier un rp très poussé et assez mystérieux sur notre religion avec l’environnement alentours. Ainsi le projet est divisé en deux parties, l’intra-dunos et l’exta-dunos. L’intra-dunos est la ville de Grabah (vieille de plusieurs millénaires) sauvegardée des ravages du temps où toutes ses richesses ont été conservées et l’exta-dunos est une zone (aussi vieille de plusieurs millénaires mais là, ça se voit…) en ruines qui n’a pas survécu aux aléas du temps et des hommes. Cette dernière a été envahi par les archéologues et les pilleurs, avides de sciences, de mythologie et d’or.

 

Nous avons déjà effectué une demande d’extension il y a maintenant plus d'un an. L’idée était d’agrandir notre désert pour rendre l’environnement alentour cohérent et réfléchi, donner une position plus centrale à la cité intra-dunos et faire une réelle transition géographique et rp avec Kel’Daer. Aujourd’hui, le désert est apparu et bon nombre de projet ont vu le jour dans le sable (un temple gigantesque, de multiples ruines, la faille de Sombre Hazard). Au sud, le village archéologue principal avance lui aussi pour donner sur la mer et sur Ny’Hether en proposant toujours plus de RP à l’ensemble. C’est d’ailleurs cette ville qui accueillera le SPLASH de Grabah (car la cité intra-dunos, sera à terme cachée et inaccessible).

 

Il reste beaucoup à faire à Grabah, beaucoup de projets voient le jour en même temps mais nous nous savons capable de tout réaliser. Cela prendra le temps qu’il faudra, certes mais nos joueurs sont présents, actifs et endurants ! Je vous renvoie à notre liste de chantier qui montre que nous sommes (malgré nos conneries) très bien organisés et que nous savons vers quoi nous allons : https://www.minefield.fr/forum/topic/62056-chantier-to-do-list-grabah/ .

 

 

Ces projets de la Mer Hazard ainsi que la Montagne Noire sont une réelle chance de rendre tout le coin de la map très cohérent et d’apporter une vraie plus-value à l’ensemble de nos projets. Nous cherchons toujours plus de logique, plus de rp et nous sommes capables de soulever des montagnes de sable !

 

Voici une série d’images qui montre un aperçu des choses accomplies depuis l’extension.

Révélation

Grand Masqueh

1502817215-2017-08-15-19-07-16.png

Port de Grabah

1502817215-2017-08-15-19-11-58.png

Terraforming Weylkioz

1502817215-2017-08-15-19-12-42.png

Faille Hazard

1502817215-2017-08-15-19-08-45.png

Ruines oumardesques

1502817215-2017-08-15-19-08-33.png

Larkéo

1502817215-2017-08-15-19-08-00.png

 

 

- Ny’Heter -

Révélation

C’est un projet divisé en deux partie : Ergon, ville riche et fortifiée et Ergwan, regroupement de pirate. Il est mené en solo, par Glandudu, depuis le départ de Myrns, co-fondateur du projet.

 

Le projet de la Mer du Nord-Est, alias la Mer Hazard, profite beaucoup à Ny’Heter car elle va permettre de refaire une refonte complète du RP du projet et de mettre ce dernier sur une île ! Puis aussi de permettre un Rp en jeu plus approfondi avec le côté pirate de ce regroupement.

 

L’envie de mettre Ny’Heter sur une île est venue à la base de Gibbon_Boy et rapidement acceptée par toutes les personnes de la demande de projet présenté ici. C’est un atout de se mettre sur une île pour Ny’Heter pour faire plus ressortir le côté assiégée de la cité d’Ergon. Mais aussi de permettre de construire un passage navigable au nord de l'île mais aussi une voie maritime plus dangereuse (présence de rocher, coraux, etc) entre Atrespoir-Ny’Heter. Ce qui rendra d’une part, la zone plus belle et d’autre part, la possibilité pour Ny’Heter de se faire “isoler du monde” en quelque sorte !

 

Pour Ny’Heter le plus important avec les événements futurs sera de finir complètement le regroupement pirate, afin qu’il profite à certains RP prochains. Bien entendu le côté riche d’Ergon n’en est pas pour le moins délaissé car son port orienté vers Atrespoir doit être complètement fini aussi pour la fin des vacances à venir ! Sur ce, je laisse une série de photo pour imager, car une photo vaut mille mots !

Révélation

Ny’Heter étant un projet majoritairement aquatique, il devait se doter de bateau d’envergure pour contrer les troupes de l’empire et effectuer ces petits pillages2017-07-09_12.03.09.png

2017-07-15_11.33.48.png2017-07-11_19.33.17.png

 

Le nord du projet étant face à la Mer Hazard, un port de commerce serait plus envisageable qu’un port militaire, qui se situerait plus au sud.

2017-07-11_19.27.41.png

Et voilà à quoi cela ressemblerait le coté “riche” de Ny’Heter :

2017-07-18_12.20.14.png

2017-07-18_12.20.32.png

 

 

- Kel’Daer -

Révélation

Projet qui a été accepté il y a plus d’un an et demi maintenant. Kel’Daer est un projet qui a pour objectif d’être entièrement orienté Rôle-Play. Ce projet est un regroupement de tous les mages noirs, les sorcières, les voyantes, bref de tous les “rebus”, les “rejetés” de la société qui y ont trouvé un refuge, une nouvelle famille. Malheureusement un portail menant sur un monde démoniaque a été ouvert, et aujourd’hui des démons ravagent la ville et menacent d’exterminer les Houndaers.

 

Ainsi, Kel’Daer est un projet qui se veut sombre, inquiétant et isolé du reste du monde. La ville est en partie en ruine, les sous-sols sont truffés de galeries démoniaques et autres salles secrètes toutes plus inquiétantes les unes que les autres.

Le projet est mené par Shrui, principalement en solo puisque jusqu’à présent tous les joueurs s’étant investi dans le projet ont été ban du serveur (à croire que la cité est réellement maudite…). Toutefois bon nombre d’autres joueurs viennent régulièrement donner un coup de main, permettant au projet de grandement avancer !

En un an et demi d'existence, un lac de glace entier a été terraformé, une grande partie de la ville a été construite, la citadelle est grandement avancée, la forêt hantée a été réalisée et de nombreuses salle souterraines sont terminées.

Cette nouvelle demande de projet permettrait un isolement plus flagrant de la zone. En effet, cet emplacement en coin de map avait été choisi pour sa difficulté d’accès qui correspond parfaitement au RP du projet. Avec la Mer Hazard, qui viendra s’agrandir, le RP s’en voit renforcé. Les Houndaers se retrouvent réellement isolés, seuls dans leur coin, une grande mer d’un côté, une énorme faille de l’autre.

Cette extension, en plus d’isoler encore un peu plus Kel’Daer, permettrait une transformation totale de ce petit coin de map. L’extension de Grabah a déjà permis une plus grande cohérence de la zone. Avec  la mer au Sud-Est pour vraiment se séparer du reste de la carte, il ne reste plus que le Nord de Kel’Daer à transformer pour en faire une vraie zone cohérente et non un patchwork de différent biome. Nous pourrions ainsi découvrir une véritable zone avec influence Houndaer, un bord de map inquiétant qui ne soit pas attrayant (d’un point de vu RP évidemment). Une zone qui fasse peur, qui soit évitée par les hommes “lambdas” et où il ne fasse pas bon de vivre et de se promener, entre Kel’Daer et la Montagne Noire. Ainsi nous n’aurions plus la cité maudite entourée de vertes campagnes, mais bien une zone souillée par la magie noire de Kel’Daer, hantée par les suppôts de Sombre, une zone “noire” réellement cohérente avec son rp et son environnement.

 

Voici une série de screens montrant combien Kel’Daer a pu évoluer au fil du temps, et ce côté sombre, inquiétant que nous souhaiterions développer.

Révélation

Screens grotte

Screens forêt hantée

Screens avancée citadelle

 

 

:goldblock: Accords des projets alentours

 

Arche du Dernier espoir :

Révélation

KLP02GC.png

 

(Oui, on préparait le coup depuis un moment déjà)

 

:goldblock:  Fiche technique du projet

 

Nom du projet : La Mer Hazard et la Montagne Noire

Travaux (cf suite pour plus de détail) :

Les travaux suivront très certainement ce calendrier :

  • La mer Hazard sera la priorité pour bénéficier aux quatre projets. Le chantier comprendra la construction de la mer, de l’île au centre de cette dernière, de la faille sous marine, des diverses côtes, détroits et ports et enfin la forêt qui sera une zone tampon entre le biome neige de Kel’Daer et la mer Hazard.

  • Le plateau et la forêt des statues (zone entre Kel’Daer et Riannon) permettront de créer une transition plus fine entre Kel’Daer, Riannon et Grabah.

  • La montagne Noire sera le point final de ce chantier et comblera le coin de la carte.

Nous nous gardons la possibilité de changer cette temporalité de chantier mais elle nous paraît la plus probable et logique pour ces travaux.

Hauteur : de 0 à 256

Objectif : Décoration / Embellissement / Terraforming / Constructions rp

Représentants au sein des projets pour ce vaste chantier :

  • Kalendrack (Âtrespoir)

  • Gibbon_Boy (Grabah)

  • Shrui (Kel'Daer)

  • Glandudu (Ny’Heter)

Autres Participants : Choiade, Oumar, Paresseukid, Myrns, Coloneljambon, Darkalne, Jheascy, Maaverick, Dynnasty, Pixiox, Vulgus47, et d’autres...

 

Localisation :

 

Le projet à proximité de nos quatre projets et harmonisera ce côté de la carte. Nous avons la volonté de ne pas créer un projet en tant que tel. Une fois finie, la zone ne sera pas délimitée et seuls les points d’intérêt figureront sur la carto. Ainsi, nous n’excluons pas la possibilité à un futur voisin de venir s’installer mais nous serons très vigilants à comment il souhaite s’implanter sur la mer Hazard ou la montagne Noire.

 

Les futurs points d’intérêts seront les suivants (plus de détails à la suite de la demande) :

  • Mer Hazard

  • Montagne Noire

  • Ile Solune

  • Faille de Sombre Hazard

  • Forêt des statues

  • Plateau de l’envol

  • Larkéo

  • Détroit de l’Ether

 

 

- En images -

 

Révélation

- Situation actuelle -

1500378250-mer-du-nord-est-1.png

- Zones de travail - Situation actuelle -

1500378249-mer-du-nord-est-2.png

- Zones de travail - Situation projetée -

1505993678-mer-du-nord-est-copie-g.png

 

 

 

 

- Les deux projets plus détaillés -

 

- La Mer Hazard -

1499245400-mer-hazard.jpg

 

:goldblock:  Introduction

 

La Mer Hazard est le point de départ de notre réflexion globale. A l’origine, une idée de Kalendrack, elle a par la suite été alimentée par les membres des projets alentours. Nous étions tous unanimes sur le devenir du marais entre nos projets, il devait disparaître au profit d’une zone plus cohérente, plus rp et tout simplement plus belle.

 

Le chantier ne s’arrêtera cependant à la simple création d’une mer, toutes les côtes des projets seront impactées et subiront un renouveau esthétique conséquent. Les ports qui donneront sur cette mer seront construits ou améliorés.

Une île en forme de demi-lune sera construite au centre de la mer. La faille de Sombre Hazard qui sépare Kel’Daer de Grabah s’étendra en sous-marin dans la mer Hazard.

 

La mer Hazard sera une mer assez différente des autres. A cause de la contamination de la faille Sombre Hazard, la mer sera impactée par les émanations maléfiques de ce lieu. Autour de la faille sous marine, de nombreuses algues vertes et créatures sous marines seront construites. Le biome le long de la faille sera de type marécageux pour avoir deux couleurs d’eaux différentes et conserver une trace de l’ancien biome.

 

L’idée est de construire une grande zone cohérente entre les quatre projets qui sera à la fois belle et rp, car nombre de nos histoires prendront place dans ce nouvel environnement maritime.

 

 

:goldblock:  Travaux

 

  • Suppression du marais entre Grabah, Kel'Daer, Ny'Heter et Âtrespoir et changement de biome en océan

  • Suppression du désert entre Âtrespoir / Potencie et Kel’Daer et changement de biome en océan

  • Création d'une mer en place du marais comportant une île de taille moyenne en forme de demi-lune.

  • Création de ruines et d’un village de rescapés sur l’île centrale.

  • Création d’un détroit rocheux entre Âtrespoir et Ny’Heter

  • Amélioration de toutes les côtes et ports donnant sur la mer Hazard

  • Création d’une forêt “tampon” entre Kel’Daer et la mer Hazard

  • Création d’une faille sous marine serpentant dans les profondeurs de la Mer Hazard en prolongement de la faille Sombre Hazard ainsi qu’une faune et flore adaptée.

  • Construction de bateaux sur la mer

 

 

Révélation

1505993678-mer-du-nord-est-copie-g.png

 

 

 

:goldblock: Références pour ce projet

 

Le premier grand projet de terraforming de mer à être lancé par un joueur a été “La Grande Mer” de Carlyto. Depuis, beaucoup de mers décoratives ont vu le jour. La mer Hazard s’inscrit dans la lignée de ces projets. Nous souhaitons nous inspirer de ces belles réalisations pour proposer un projet cohérent et plein de détails.

 

Révélation

- La grande Mer (Carlyto) -

1502817460-2017-07-18-00-46-52.png

 

- Mer de Nixe (Dominion) -

1502817387-2017-07-24-23-05-19.png

 

- La mer aux épaves (Nydria) -

1502817439-2017-07-18-00-39-38.png

 

 

 

:goldblock: Futures constructions et créations

 

  • Ports

  • Epaves, dans le détroit, au fond de l'eau, moitié en haut de la faille, moitié au fond

Révélation

 

2017-07-18_18.02.29.png

 

  • Ile et ses ruines, son village de rescapés, ruines en sandstone dans un paysage marécageux

  • Faille sous marine, point chaud au fond, prendre en exemple la faille de Nixe (Dominion)

  • Faune et Flore faille (algues vertes, slimes géants, crabes verts, etc)

Révélation

 

Faune de la mer : Crabe vert :

DSj3Zfq.png

L1VSy2h.png

Flore sous marine : Algue verte

D1P3kjX.jpg

 

 

:goldblock: ROLEPLAY - Recueil de nouvelles sur la Mer Hazard

 

Révélation

Nouvelle : L’archéologue perdu

 

Edgar leva la tête, avala une grande bouffée d’air sur le perron de sa petite cabane en se disant qu’il faudrait qu’il arrête cette habitude avant d’aller travailler. ça empestait ici après tout…

Il descendit les quelques marches qui séparaient sa maison de la terre ferme. Installée sur pilotis, il n’était pas rare que la mer remonte jusqu’à elle. Mieux valait être prudent, surtout avec l’amoncellement de documents dans la cahute… Edgar songea qu’il faudrait qu’il ramène toutes ses recherches à Larkéo. Mais il le savait. Il touchait au but.

 

Chaque matin, en se rendant au temple, il songeait à sa situation. Cela faisait déjà sept mois qu’il vivait isolé sur cette île pour étudier ces ruines pourtant si loin de sa ville natale. Pourtant, ses parents lui manquaient peu. Il était bien trop prit par ses fouilles. Dans la famille, ils avaient toujours eu du flair pour les trésors, mondes perdus et autres découvertes archéologiques. Ses arrières grand-parents, Larry et Fatima Kéolog, avaient posé la première tente de Larkéo qui était maintenant la ville la plus importante du désert plus au nord, ainsi que le centre de recherche principal de l’antique cité Grabah, encore non découverte à ce jour. La famille Kéolog était respectée pour les nombreuses découvertes que ces membres avaient faites. Avec ses deux frères, Edgar tombait toujours d’accord et avait déjà trouvé de nombreux lieux sous le désert du temps faisant ainsi honneur à son nom. C’était la première fois qu’ils n’étaient pas sur les mêmes sites de fouille. Mais Edgar en était convaincu, cette île isolée au milieu de la mer poisseuse, comme les autochtones l’appellent, détenait un secret incroyable. Ses deux frères pouvaient bien chercher où ils le voulaient, ici se trouvait un trésor caché, c’était certain.

 

Le temple était en vue, perçant la mangrove, il présentait une architecture étrangement familière aux ruines du désert du temps. Les coïncidences n’existent pas en archéologie se répétait Edgar, comme pour se convaincre lui-même. Il passait devant les fresques déjà étudiées, s’engouffrant toujours plus profondément dans les ruines. Un jour, c’est sûr, il trouvera ce que contient ce temple. Parole de Kéolog !

 

Nouvelle : Le vieux Gégé de la mer poisseuse

 

“Nom d’un plancton po frais ! Qui m’a foutu un empaffé pareil sur mon quai !?” Gégé, regarda le mousse qui peinait à ramasser la cage de crabes verts qu’il avait fait tomber. Les crustacés décampaient dans tous les sens pour se jeter à l’eau depuis les bords du ponton. Le marin aguerri tourna les talons en râlant et rejoignit son vieux bâteau. Il n y avait que sur lui qu’il pouvait compter de toute façon. Il l’avait nommé la grande Gertrude mais dans le port, son bateau était surnommé le Brise-Slime.

 

Gégé s’allongea dans le hamac qu’il appréciait tant et commença à scruter la mer. A l’ombre de sa voile, après une matinée de pêche, il aimait à se prélasser en regardant son terrain de jeu favori. Sur le quai, les jeunes mousses s’affairaient à ranger les cages de crabes et les caisses remplies de gelée de slime. On ne pêchait plus que ça dans cette satanée mer. Dans le temps, le vieux loup de mer trouvait encore quelques limandes et poissons-lunes mais maintenant, ces poissons semblaient avoir disparus, comme remplacés par de plus en plus de slimes. Ces créatures gluantes avaient salis la mer, tant et si bien, que les habitants du village avaient renommé l’étendue bleue, la mer poisseuse.

Gégé était plutôt malin, il avait décidé d’en faire son business. En plus de quelques livraisons entre la côte et un chercheur fou isolé sur l’île au milieu des eaux, le marin s’était reconverti dans la chasse au slime. Il n’était pas rare que quelques aventuriers et ingénieurs de l’empire viennent lui acheter ses stocks qui s’avéraient être d’excellente qualité. Les slimes de ces eaux souillées semblaient plus vigoureux  que ceux que l’on trouve dans les grottes et marais. Leur gelée s’en trouvait plus gluante et résistante mais leur pêche plus difficile aussi.

 

Le vieux Gégé scrutait la mer. Les slimes apparaissaient parfois au loin comme surgissant des profondeurs… D’où pouvaient-ils bien venir ? Un jour, le vieux marin ira vérifier. Il se l’était juré. Il trouverait la cause de l'empoisonnement de ces eaux. Mais pas tout de suite… De nombreuses tempêtes avaient été annoncées par les chamans du village. Gégé ruminait seul sur son bateau. Après une tempête, les bouts de slimes jonchaient toujours la surface de l’eau rendant la pêche compliquée et la navigation plus hasardeuse. Cette mer portait décidément que trop bien son nom et son surnom...
 

Nouvelle : John N’Ether

 

“Cela fait 20ans que je vogue sur les mers !” annonçait John à son équipage fait de truands balafrés et d’hommes de main. Son second hochait la tête en le regardant du coin de l’oeil. Le guet du bateau cria “Terre droit devant !” d’une voix rauque. John courut vers la proue et se pencha par dessus cette dernière avec sa main plaquée contre le front en guise de protection contre le soleil. “Repliez les voiles marins d’eau douce, on approche du repaire.”

 

Un rassemblement avait été proclamé par le conseil des pirates. John, étant un des seniors et des capitaines les plus influents de ces mers, avait rejoint cette position dès qu’elle fut révélée : le sud de Ny’Heter…

 

Le vent soufflait fort sur les planches et les murs de la salle du conseil. Ces abris de fortunes étaient principalement fait de bois en piteux état, la raison de ce conseil devait être importante pour réunir les cinq pirates les plus recherchés des mers du Nord. John regarda en silence l’assemblée. Un bandeau lui couvrait un œil, et cachait maladroitement une cicatrice profonde. Il cracha par terre et dit aux autres capitaines:

  • Laissons nos différents de côté et réglons ce problème au plus v…

Un pirate se leva et prit la parole en coupant John :

  • John, je reconnais ton expérience et je te respecte en tant que mentor. Cependant ce que tu as fais par le passé, je ne l’oublierais pas, ni personne ici. Je suis d’accord pour régler ce problème au plus vite car mes hommes attendent. Mais sans plus.

C’etait le nouveau capitaine qui avait fait couler beaucoup d’encre sur les parchemins de l’empire : Daerhal Glandus. Un pirate sans pitié, et nouveau pirate sur les mers de Stendel. Les quatres autres malfrats acquiescèrent d’un hochement de tête suivit d’un regard noir. Le jeune capitaine était cependant un enfant de coeur comparé à John. Le bruit d’une jambe de bois claqua sur le sol régulièrement tout en se rapprochant de la tablée. L’homme posa son tricorne sur la table et s’assit. “Vieux loups de mer, je vous ai convoqués pour une raison : La Mer Hazard.” Tout le monde ricana et un des capitaines prit la parole : “pour cela tu nous fais venir ? Une stupide mer ? Une de plus ou une de moins, l’empire prendra le temps de la cartographier et nous volerons ces cartes comme à l'accoutumée !” John tapa son poing sur la table en ordonnant de se taire et il prit la parole. “Le bilan des navires perdus votre sérénissime ?” L’homme à la jambe de bois désigna un parchemin qu’il donna ensuite à John et à l'assemblée à tour de rôle. “Deux de nos frégates les plus armées sont parties dans ces eaux pour contourner Ny’Heter et tenter de confirmer les rumeurs de magie noir sur les terres du nord. Plus de nouvelles depuis. On veut découvrir ce qu’il s’est passé…”  

Le capitaine Daerhal prit la parole : “Ce sont deux bateaux qui faisait partie de ma flotte. Qu’importe ce qu'il est arrivé là bas, je veut savoir qui est à l’origine de cette perte. Même si ce ne sont pas des hommes de mon équipage, ils ne méritent de disparaître comme cela.” Les autres capitaines acquièrent à nouveau sauf John…

 

John grommela avant de parler : “Vous auriez dû me demander conseils avant de partir là-bas, vous savez bien que j’ai déjà navigué dessus ! Ne l’ai-je pas répéter lors de nos précédents conseils, et puis via des lettres ! Cette mer est maudite ! Des choses bizarres s’y passent, il peut faire un temps à faire naviguer un simplet et puis changer d’un coup à une féroce tempête qui vous tueraient tous ! Je vous le dis, parole de rescapé, n’allez pas là bas !”

“John nous avons perdu deux bateaux là bas, dit l’homme à la jambe de bois, ce n’est pas avec tes discours d’avertissement que nous allons nous arrêter ici. Notre âme de pirate a besoin de plus que quelques mots en l’air pour nous faire peur, mouahahahaha !”

Le conseil procéda alors à un vote, quatre contre un, le voyage se fera, que John le veuille où non…

 

 

 

Nouvelle : Bara Tonh, riche commerçant de Ny’Heter

 

  • Servante ! Où sont mes dossiers ? Cela fait 2 heures que je les attends !

  • J’arrive mon sir Tonh, j’arrive !

La journée commençait sur l'Île de Ny’heter, et un des plus riches marchands et commerçants de la région s'était levé de bonne heure pour s’occuper de ses affaires de marchandage.

 

Depuis plusieurs jours, les pirates se rassemblaient de plus en plus au sud de Ny’Heter, comme Bara Tonh avait  énormément investi dans les défenses de la cité et donc il surveillait de près les moindres de leurs mouvements. Il avait déjà envoyé plusieurs agents pour infiltrer le rang des pirates, mais aucun n’avait réussi à se ranger dans les rangs des navires des cinqs pirates les plus recherchés des mers du Nord. Bara Tonh n’en revenait pas que les capitaines du conseil des pirates portaient autant d’attention à leurs équipages surtout pour de si gros navires que les leurs. Mais il n’en avait pourtant que faire en comparaison de ces commerces à faire tourner !

 

Bara Tonh posa sur son bureau du papier à lettre et écrivit une lettre à destination des pêcheurs de la région : il avait besoin de slime, et la mer hazard en regorgeait ! Une fois écrite, il appela sa servante et lui donna le papier avec comme instruction de faire passer le message à tous les pêcheurs d’Ergon.

 

Après plusieurs surenchère sur son offre pour le moins déjà alléchante, aucun pêcheur ne répondit à l’appel. “Ce n’est pas possible !” Se disait-il.

 

 

 

Nouvelle : Récit d’un voyage hasardeux, Kalendrack

-

 

Nouvelle : Karen l’archéologue 

 

Les vagues frappaient la coque de bois du navire. Le trajet avait démarré quelques jours plus tôt dans le port de Stendel mais la côte désertique pointait déjà le bout de son nez à l’horizon. Le capitaine avait décidé de longer la côte Nord Ouest pour passer le plus loin de Ny’Hether, les pirates étaient apparemment de plus en plus nombreux dans la région, comme si quelque chose se préparait…

Les voyageurs à bord du vaisseau étaient bien différents. Assis sur un cordage, un vieux monsieur avec un fort embonpoint astiquait sa moustache blanche tout en lisant un parchemin. Une femme aux splendides cheveux noirs scrutait l’horizon en direction du territoire pirate, pensive. Rangeant quelques matériels, ce qui semblait être une archéologue aux cheveux clairs, triait soigneusement son sac. Un jeune homme aux yeux verts faisait les cents pas sur le pont en mettant régulièrement la main dans sa bourse, semblant se livrer à de nombreux calculs. Le capitaine, pipe à la bouche, sifflotait à la barre en scrutant régulièrement l’horizon craignant de voir apparaître un pavillon noir.

 

Le fin du voyage se fit finalement sans encombre et le navire fit son entrée dans le port de Larkéo. Les quatre passagers étaient maintenant sur le bord du vaisseau, regardant l’impressionnante activité de ce port pourtant de faible ampleur. Caisses et tonneaux étaient amenés de toutes part, chargés et déchargés des embarcations déjà accostées. Les dockers, suivi d’archéologues ou marchands faisant l’inventaire, déplaçaient des statues, des coffres ou encore quelques antiquité extraites du désert.

“Je ne me lasse jamais de ce spectacle” lâcha d’un coup le vieil homme à l’attention de la femme aux cheveux clairs

“Moi non plus” lui répondit-elle avec un sourire. Karen regarda l’homme et son impeccable moustache. Ce dernier fit un rapide coup d’oeil vers son sac et lança :

“ J’ai cru remarquer tout à l’heure du matériel de fouille, si vous êtes archéologue, cela fait de nous des collègues !” Son sourire était à la fois sincère et passionné.

“ En effet ! Cela fait maintenant trois ans que je suis reconnue en tant que tel par l’empire. J’étudiais avant dans les alentours du marais pourpre mais la zone dangereuse a fait que nos responsables de fouilles ont dû arrêter les recherches, J’ai donc décidé de venir dans le désert du temps, les rumeurs circulent dans tout l’empire parlant de temples antiques cachés dans le sable, d’or à même le désert et d’antiques légendes mystiques ! ” Karen laissait exprimer sa joie. L’homme tendit alors sa main :

“Archibald, archéologue d’état, j’officie ici depuis maintenant trente et un an, ravi de rencontrer une jeune personne aussi passionnée ! J’ai entendu parler de cette affaire au marais pourpre, navré que cela vous ai fait perdre votre précédent emploi. Mais vous allez voir, à Larkéo, le travail ne manque pas et qui sait, vous ferez peut-être de formidables découvertes dans ce désert. J’en suis à plus de cinq découvertes majeures et croyez-moi, ce n’est pas prêt de s’arrêter !” De son autre main, le vieil archéologue agitait un parchemin.

Karen serra la main en souriant et dit :

“ Karen Lianyu, je souhaite en effet participer aux fouilles autour de Larkéo. Je me suis un peu documentée sur la civilisation qui peuplait ce désert et les nombreuses trouvailles faites ici sont ahurissantes de détail et légendes. C’est époustouflant que ce désert renferme de tels monuments aussi bien conservés.”

“ Vous n’êtes pas au bout de vos surprises Karen !” Lâcha Archibald en rigolant.

 

Le bateau accosta enfin, le capitaine installa une planche rapidement jusqu’au quai et les passagers descendirent. Ils étaient arrivés à Larkéo, le port qui concentrait le plus d’archéologues et de marchands spécialisés en antiquités de l’empire. Tout s’achetait ici, au grand dame des archéologues qui dilapidaient leur salaire pour sauvegarder des antiquités de la revente. Les quatre passagers se dispèrserent sur le port. Karen et Archibald se saluèrent respectueusement avant de se quitter.

 

La jeune archéologue longea les quais, elle semblait ne pas forcément savoir où elle allait jusqu’à enfin apercevoir des stands de ventes d’objets antiques. Elle reconnut l’homme qui était présent sur le bateau plus tôt, il semblait regarder avec intérêt les objets posés . Elle s’arrêta à côté de lui. L’homme qui tenait le stand avait tout l’air d’un escroc… Avec un bandeau qui cachait son oeil, il ressemblait plus à un pirate qu’à un honnête commerçant. Karen savait que du trafic d’antiquité était présent dans la ville mais de là à tomber sur un de ses stands si facilement… Son regard se posa sur un vase. L’objet était splendide, les gravures qui le parcouraient représentaient une scène riche de détails, on pouvait y voir un ghast portant deux hommes et un creeper… Comment était-il possible que ce genre de créatures puissent un jour avoir été dans le même monde ? Karen demanda au marchand : “Combien pour ce vase s’il vous plaît ?”

“85 Pièces d’argent M’dame” répondit le tenancier en souriant bizarrement.

L’homme à côté de Karen fit alors un vif mouvement de bras vers l’avant et dit :

“ Je vous le prends à 150 Pièces !”

Karen regarda l’homme surprise qui ne lui rendit aucun regard. Alors que le marchand regardait alternativement les deux acheteurs comme attendant une relance, Karen regarda le contenu de sa bourse.

“ Je vous en propose 200 Pièces d’argent” dit alors Karen.

“250 Pièces d’argent, il me faut ce vase” renchérit alors l’homme aux yeux verts.

Karen était embêté, l’objet était magnifique mais elle ne pouvait déjà plus suivre ce rythme…

“1000 Pièces d’argent !”

Karen se retourna et reconnut aussitôt Archibald qui arrivait. Il lui fit un clin d’oeil et regarda l’autre acheteur. Ce dernier grommela et partit sans se retourner en lâchant quelques jurons.

Le marchand était ravi en tendant le vase au vieux chercheur. Ce dernier prit l’objet sous le coude et fit un geste de la main à Karen, sans voix, l’invitant à le rejoindre.

Au détour d’une rue, Archibald lui tendit le vase.

“ Votre choix est très intéressant, je suis sûr que vous vous êtes demandé comment tant de créatures pouvaient s’être retrouvées sur cette gravure”.

“Merci beaucoup, je ne sais pas comment vous remercier, en effet, j’ai été particulièrement intrigué par cela”. répondit Karen.

“Ahahah, ce n’est rien, ce n’est pas tous les jours que l’on croise une relève aussi passionnée. Suivez-moi, je vous invite boire le thé ! Je vais vous montrer quelques une de mes trouvailles, je suis sûr que cela va vous plaire.”

 

Archibald et Karen traversèrent Larkéo, filant devant les stands regorgeant d’objets antiques. Plusieurs bijoutiers vendaient même des joyaux retrouvés dans les ruines. Les deux nouveaux compères discutaient durant leur marche. Archibald déplorait toute cette situation, le traçage des antiquités était très difficile et il savait que nombre d’informations étaient perdues dans ces ventes. Karen acquiesçait. Au détour d’une ruelle peu empruntée, Archibald tendit son doigt vers une des portes. Il expliqua à Karen qu’ils arrivaient à son bureau de travail.

C’est à ce moment qu’une ombre apparut en face d’eux, entrant dans la ruelle par l’autre extrémité. Ils ne prirent pas longtemps à reconnaître la femme aux cheveux noirs qui étaient avec eux sur le bateau. La femme s’avançait vers eux, un sabre à la main… Archibald sortit un poignard de son manteau, et mis d’un geste du bras Karen derrière lui. Il lança alors :

“ Que voulez-vous ? Nous n’avons rien sur nous si ce n’est quelques vieux tissus et objets antiques !”

“Mais… C’est exactement ce que je veux” répondit froidement la femme qui se rapprochait dangereusement.

La lame traversa la chair. Archibald cracha un peu de sang. Il regarda incrédule la femme qui continuait de s’approcher, elle souriait… Le vieil archéologue porta sa main et son regard à son flanc qui saignait abondamment. Un poignard l’avait traversé. En s’écroulant, il vit Karen essuyer le couteau dans un bout de tissu sortit de sa manche. Archibald ferma les yeux.

 

Les deux femmes entreprirent de fouiller l’archéologue presque mort. Quelques instants plus tard, alors qu’elles venaient enfin de trouver le parchemin, elles furent rejoint par l’homme aux yeux verts qui lâcha :

“ Karen hein ? Tu trouves toujours de ces noms…”

“ C’est mon petit talent à moi !” répondit en souriant la femme aux cheveux clairs.

“ Un grand bravo à vous deux, mission accomplie. Vous avez même réussi à lui faire acheter un vase dix fois son prix dans l’une de nos échoppes, un coup de maître” renchérit la femme au sabre.

“ Ah bah, pro ou pas pro hein” rigola l’homme.

Celle qui semblait être la chef du groupe ouvrit le parchemin et l’étudia en marchant. Les trois acolytes avaient quitté la zone du crime, laissant derrière eux le pauvre archéologue.

“C’est parfait, nous ne nous étions pas trompé” dit-elle en rangeant son sabre et le parchemin antique.

“Bonne nouvelle ?” lâcha la fausse archéologue

“ On ne peut mieux, on agrandit nos activités, il semblerait que des ruines et des trésors aient été découverts dans la mer hazard.” reprit la femme aux cheveux sombre. Elle s’arrêta net et donna ses directives :

“Toi, tu t’occupes de rassembler nos troupes et du matériel de plongée. Toi, tu vas prévenir nos commerçants de commencer à en vendre, les produits ne doivent apparaître sur les stands que d’ici une semaine. Cela nous laisse largement le temps de trouver le plus gros.”

 

Les trois ombres se dispersèrent. Le trafic de Larkéo était décidément bien rôdé....

 

 

 

 

- La Montagne Noire -

 

1499245403-montagne-sombre.jpg

 

 

:goldblock:  Introduction

 

La Montagne Noire est un projet qui a pour but d’améliorer le coin de la carte de Stendel, trop étroit pour accueillir un jour un projet, qui, de plus, pourrait aller dans un sens opposé aux aspirations RP de Kel’Daer (isolement, peur, etc). La zone de travail comprendra tout le territoire entre Riannon, Kel’Daer, Grabah et les bords de la carte de Stendel.

 

Nous voulons créer trois ambiances dans ce périmètre :

  • Un prairie/plateau entre Riannon, Grabah et Kel’Daer

  • Une forêt au nord de Kel’Daer, dans le passage étroit entre la citadelle et le bord de carte : la forêt des statues

  • La montagne Noire qui prendra place dans le bord de carte.

  • La forêt des statues et le plateau de l’envol seront séparés par le prolongement de la faille Sombre Hazard.

 

Un vrai travail sera fait au niveau des transitions entre les différents biomes. Un plateau sera créé entre le désert et la prairie, la faille traversera le plateau pour séparer la forêt de la prarie. Des arbres cloisonneront la prairie pour empêcher le regard vers le “hors-carte” et garder ainsi la cohérence globale de la zone. Un travail fin sera fait en lien avec la modération pour travailler autour de Riannon.

La forêt sera conçue comme une frontière naturelle entre le plateau et Kel’Daer et la Montagne Noire. Elle sera un lieu RP qui expliquera pourquoi les démons, commes les humains ne peuvent passer par ce côté de la citadelle.

La Montagne Noire finira, quant à elle, le terraforming global de la carte avec un point haut infranchissable pour finir la carte. Elle accueillera des mines abandonnées par les Houndaers et envahies par les démons.

 

Cette partie du projet nous permet de proposer une alternative rp et cohérente pour tout ce bord enclavé de la carte. Nous nous approprions ce coin désolé avec nos rps respectifs et en renforçant celui en place par l’intermédiaire de Riannon.

 

:goldblock:  Travaux

 

  • Suppression des diverses biomes (marais, plaine, etc) et création d’un dégradé topographique cohérent, de Riannon (plaine) au coin de la carte (montagne)

  • Création d’une forêt derrière la citadelle de Kel’Daer en séparation de la plaine et de la montagne à créer.

  • Création d’un plateau entre le désert de Grabah et la plaine de Riannon.

  • Création de bâtiments Riannonais sur le plateau.

  • Création d’une montagne dans le coin de la map truffée de mines abandonnées.

  • Prolongement de la faille Sombre Hazard comme frontière entre la forêt des statues et le plateau de l’envol.

 

 

Révélation

1500379115-montagne-noire-zoom-1.png

 

 

:goldblock: Références pour ce projet

 

Comme la mer Hazard, le projet s’inspire beaucoup de projets réalisés sur Minefield. Nombre de montagnes plus jolies les unes que les autres ont été faites sur le serveur et nous aimerions poursuivre dans cette voie en nous inspirant de ces dernières.

 

 

 

Révélation

- La cordillères des Landes sauvages (Dominion) -

1502821433-2017-08-15-20-07-09.png

 

- Le volcan de la cité gardienne (Nevah) -

1502821433-2017-08-15-20-08-42.png

 

- Drygalkarak (Stearnz) -

1502821433-2017-08-15-20-18-24.png

 

 

 

:goldblock: Futures constructions et créations

Révélation
  • Forêt des statues, statues taille humaines ou démons avec du lierre, mousse, feuilles, arbres qui font peur... 

  • Prairie, paysage bucoliques avec enclos de piafs et grands arbres

  • bâtiments riannonais, étable et enclos vaches, petits entrepôts, route vers Riannon

Révélation

o2JRccA.png

 

PjmCaMm.jpg

  • Transition entre la prairie et le désert de Grabah,  plateau en bas désert, en haut prairie

  • Mines abandonnées

  • Mines occupées par les démons

 

:goldblock: ROLEPLAY - Recueil de nouvelles sur la montagne Noire

Révélation

Nouvelle : L’homme dans la forêt

 

Une silhouette se tient droite, lasse, dans la forêt de conifères. Le soleil perce à peine le feuillage des grands arbres. Quelques traits de lumières frôlent parfois l’homme, faisant vaciller son ombre, pourtant si imperturbable. Son regard livide se perd dans l’obscurité des bois qui s’étendent tout autour de lui. Cela fait une éternité qu’il n’a pas bougé. Parfois, rarement, un écureuil vient s’installer sur son épaule, au creux de son cou. Il utilise son épaule pour ouvrir ses noix. L’homme reste pourtant immobile, droit.

 

La forêt est toujours calme et si quelque chose vient à bouger, cela est toujours très vif et les bois retrouvent leur silence presque surnaturel en un rien de temps. Seuls quelques petits animaux et le vent dans les cimes s’animent au sommet des pins sombres. Au sol, rien. L’homme ne bouge toujours pas, sa pose peu naturelle reflète la peur. Les bras en avant, il se protège de quelque chose. Son visage décomposé scrute le vide devant lui. Ses jambes, l’une devant l’autre, comme faisant un pas vers l’arrière, sont figées elles aussi. A ses pieds, une mousse verdâtre a prit possession de ses chevilles. Le lierre a envahi les mollets.

 

Un mouvement. Une ombre court entre les arbres noircis par la pénombre. Elle est suivie par une grande forme encore plus sombre que l’obscurité de la forêt. Les deux silhouettes avancent rapidement en slalomant entre d’étranges buissons de lierre. La première, une femme, à bout de souffle, lance quelques regards par dessus son épaule, espérant à chaque instant avoir semé l’ombre qui la poursuit. La femme tombe nez à nez avec l’homme. Leur regard se croisent pendant de longues secondes et la femme éclate en sanglots. Elle enlace l’homme. Son visage déconfit est tiré par la fatigue et la tristesse. Elle se retourne et lâche l’homme qui ne bouge toujours pas. Une grande silhouette noire s’avance, ses yeux violets transpercent le regard de la femme qui continue de pleurer, abattue. La créature touche à peine la femme qui cesse alors de bouger. Ses dernières larmes glissent le long de son corps pour finalement atteindre la mousse à ses pieds.

 

La grande ombre zigzague nonchalamment entre les arbres et les nombreux buissons de lierre et de mousse. Elle scrute la forêt à la recherche d’intrus. Personne ne doit traverser ces bois, telle est sa mission. Personne ne doit traverser la forêt des statues.

 

Deux silhouettes se tiennent droites, lasses, dans la forêt de conifères. Le lierre a atteint les genoux de l’homme.

 

 

 

Nouvelle : Extrait du journal du scribe Greff’Daer

 

C'est la première fois que j'écris dans ce journal en tant que Grand Scribe de Kel'Daer. J'avoue ne pas trop savoir comment m'y prendre, commencer par « cher journal », ça ne fait pas très sérieux, et puis je n'écris pas pour moi, mais pour la postérité, des gens vont me lire, peut-être « cher lecteur » dans ce cas... Je ne sais vraiment pas, je verrai demain, je suis en manque d'inspiration là...

 

Bon, je pense que le plus simple est de commencer par le début. Je suis arrivé à Kel'Daer il y a un peu plus d'un an maintenant. Je ne suis pas spécialement un mage noir, comme beaucoup de monde ici d'ailleurs, Kel'Daer est injustement surnommée la cité maudite. J'ai tout de même une petite particularité qui m'a valu le rejet de ma famille et de nombre d'ignorants à qui la différence fait peur. Dès mon plus jeune âge j'ai éprouvé une grande attirance pour l'écriture, préférant la calligraphie au travail dans les champs, ce qui m'a souvent attiré les railleries de mon père ainsi que quelques bons coups de ceinturon. Malheureusement pour moi, un phénomène incompréhensible s'est vite révélé avec mes écrits. En effet, pour je ne sais quelle raison, les scènes que j'écris apparaissent dans l'esprit du lecteur, comme s'il avait été là, vivant les mêmes aventures que moi.

Cela a bien évidemment effrayé mes parents qui n'étaient que de simples paysans incapables d'accepter un tel « pouvoir ». Je me suis donc retrouvé en exil errant de village en village, incapable de m'établir quelque part, toujours rejeté par ma différence... Seule Kel'Daer, cette cité remplie d'individus tels que moi s'est révélée être un réel foyer.

 

Si j'écris aujourd'hui ce journal, c'est que la situation a quelque peu évoluée à Kel'Daer. Jusqu'à présent chaque Houndaer consignait à l'écrit ses propres travaux, ses expériences et ses recherches et tout était stocké dans la grande bibliothèque de la citadelle. Toutefois, certains événements des plus étranges ont été rapportés des alentours de la cité, et ceux-ci inquiètent au plus haut point les dirigeants. Je me suis donc vu assigner la lourde tâche d'accompagner une escouade de Houndaers afin d'être en mesure de confirmer ou de réfuter ces informations qui nous sont parvenues. Il était évident que j'allais être choisi pour cette mission, compte tenu de ma particularité, tout le monde sera capable de voir précisément ce que toute l'escouade a vécu durant cette mission.

 

Cette première mission se concentre sur la Montagne Noire comme elle est surnommée ici. Une immense montagne domine le Nord de Kel'Daer, peu de gens s'y sont aventurés, et encore moins en sont revenus pour raconter ce qu'ils y ont vu. Il faut dire que rien n'inspire à la confiance quand on regarde ce pic de roche qui se dresse vers le ciel comme pour le défier, rares sont les jours où le sommet est visible toutefois, caché dans une sorte de brume grise à la limite du noir. Des sortes d'énormes éboulements sont visibles sur les flancs de la montagne, révélant une roche noire, plus sombre que l'obsidienne, qui semble absorber la lumière même et créée ainsi des tâches sombres disséminées tout du long de la montagne. Pour assombrir encore ce tableau déjà lugubre, il est possible d'apercevoir de très légères ombres mouvantes à proximité des éboulements, juste au moment où les derniers rayons du soleil atteignent les parois de la Montagne Noire. Peut-être que ces ombres qui ne nous apparaissent qu'une fraction de seconde ne sont tout simplement que le fruit de notre imagination, mais les dernières observations ne laissent que peu de doute sur l'existence d'êtres maléfiques habitants cette sombre montagne.

 

Je n'ai pas pu écrire durant notre expédition, les conditions étaient trop difficiles pour le permettre. Nous avons gravi la montagne durant plusieurs jours. La parois gelée est extrêmement âpre et nous progressions avec difficulté, nos bottes ripant contre la pierre, nous écorchant les paumes et les tibias lorsque nous avions le malheur de trébucher. Une végétation rase et clairsemée n'apportait aucune aide à la montée de cette montagne à la roche nue et coupante comme des lames. Une odeur pestilentielle était omniprésente, quelque chose entre le souffre et la si caractérisée odeur de la décomposition nous obligeait à nous couvrir le nez ainsi que la bouche, mais cela peinait à empêcher nos gorges de nous brûler et nos yeux de s’assécher.

 

C'est au matin du deuxième jour que nous avons atteint pour la première fois cette étrange roche noire. La voir de près ne nous a apporté aucune réponse, si ce n'est de s'assurer que ce n'était rien de connu. La lumière est bien absorbée par cet étrange matériaux, plus dure que l'obsidienne mais surtout, avec une étrange propriété de fascination, il nous a fallu toute notre volonté pour réussir à nous détacher de cette roche. Nous étions tous comme absorbés, immobiles à observer cet éboulement, et ce n'est qu'une fois nos esprits à nouveau sous contrôle que nous nous sommes rendus compte qu'une sorte de grognement semblait provenir de ce minéral, comme si une bête était tapie juste à nos côtés. En entendant ce grognement sourd j'ai senti un long frisson remonter très lentement le long de ma colonne vertébrale pour ensuite se propager à me épaules et finir au bout de mes doigts, tandis que des gouttes de sueur me coulaient entre les omoplates malgré l'intense froid régnant ici. Sans même nous consulter nous nous sommes empressés de poursuivre notre route et de mettre autant de distance possible entre nous et cette roche noire qui semble si maléfique.

 

Durant la nuit du troisième jour nous avons échappé de peu à un nouvel éboulement qui s'est déclenché à quelques pas de notre bivouac. Prenant notre courage à deux mains, nous avons pris la décision d'aller voir cette roche nouvellement apparue dans l'espoir d'obtenir de nouvelles informations sur son origine. Mais cette fois-ci, nous nous sommes retrouvés face à un trou béant au milieu de la roche noire, dans le silence de la nuit, seul un léger grésillement semblait émaner de cette cavité. Malgré l'aspect encore plus menaçant de ce que nous avions sous les yeux, nous ne pouvions nous permettre de rentrer bredouille et nous nous devions d'aller vers l'avant.

Nous avons très rapidement compris notre erreur, il s'est presque immédiatement avéré que cette montagne était truffée de galeries formant un énorme labyrinthe inexplicable.

 

Ce n'est qu'après une demie journée de marche dans des galeries froides, sans vie, se ressemblant toutes et projetant des ombres mouvantes dans toutes les directions que nous sommes tombés sur une scène qui a finalement brisé le peu de courage qu'il nous restait.

Le tunnel que nous empruntions débouchait en hauteur dans une immense grotte, très faiblement éclairée, mais suffisamment pour nous donner des cauchemars jusqu'à la fin de nos jours à la vue de ce qu'il s'y passait. D'énormes piliers exclusivement composés de cranes soutenaient un plafond de la même roche noire que nous apercevions partout, semblant encore plus agrandir cette énorme grotte. Des flammes dansaient sur des gargouilles fichées à même la roche, rendant leurs grimaces d'autant plus effrayante et semblaient les animer d'une lueur maléfique. Le centre de la pièce était occupé par un énorme tas de crane sur lequel était posé un trône semblable à du cristal, debout devant, une silhouette immobile d'une taille démesurée observait d'un calme terrifiant. Il n'était même pas possible de déterminer la nature de cette forme, une fumée noire l'entourait comme s'il s'agissait d'un manteau dont la capuche couvrait son visage. Seuls deux points rouges fixaient le bas du monticule de crane, où de nombreuses autres silhouettes, voûtées, se battaient pour des morceaux d'animaux. C'est à l'instant où ces deux lueurs rouges ont soudainement quittées cette sanglante scène pour me scruter intensément que mon esprit semblât se briser et que je pris la fuite en direction de Kel'Daer sans demander mon reste.

Ce n'est qu'arrivé en bas de la montagne noire, rejoins par mes compagnon que nous eûmes le courage de nous arrêter et de lever le regard vers le sommet et le tunnel que nous avions quitté plus tôt. Au moment où le dernier rayon de soleil atteignait cette sombre cavité, nous avons pu très nettement distinguer une silhouette noire se détacher du reste de la montagne. A la différence de ce à quoi nous avions l'habitude, celle-ci était bien plus grande et est restée bien plus longtemps avant de disparaître, nous pouvions presque voir à nouveau ces deux lueurs rougeoyantes nous fixer et lire en nous...

 

Il n'y avait plus aucun doute, il y avait des agissements bien plus maléfiques que ce que nous imaginions à l’œuvre dans la Montagne Noire...
 

Nouvelle : Rencontre sous haute tension… 

-

 

Nouvelle : Missive adressée à Eloi Zeau

 

Olga Sistante trillait les lettres sur son bureau. Il y avait beaucoup de courrier d’habitants de l’empire qui se plaignaient des demandes des Riannonais. Apparement, leurs demandes changeantes énervaient certaines personnes. Olga ne comprenait pas… On payait les gens pour des livraisons et ces gens se plaignaient de livrer ? Elle passa son bras sur le bureau et jeta les lettres à la poubelle. L’assistante du maire de Riannon se passa la main dans les cheveux et souffla un coup, comme pour faire une pause dans ce travail si fastidieux qu’est la lecture du courrier. Son regard se perdit par la fenêtre où elle apercevait quelques aiguilleurs en train de dresser des piafillons. Au moment où elle se reconcentra sur sa tâche, elle aperçu le tampon de l’empire sur l’une des lettres. “Enfin un peu de fond” se dit-elle.

...

Eloi Zeau griffonait quelques tracés aériens et commerciaux sur de grands plans. Il recevait souvent des missives de l’empire lui disant que de nouvelles constructions avaient été réalisées sur le chemin de ses oiseaux. Il devait alors adapter les circuits des aiguilleurs pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Les villes étaient bien contentes de se raccorder au S.P.L.A.S.H mais elles tenaient rarement informé les autorités compétentes de leurs constructions… Alors qu’il gromelait, Olga fit irruption dans son bureau en lui tendant une lettre.

“Monsieur Zeau ! la réponse que vous attendiez !” clama l’assistance en souriant.

Le maire du village, voyant la réaction d’Olga, ne put s’empêcher de sourir à son tour.

“Enfin, nous allons enfin pouvoir nous étendre à l’est”.

Le maire, accompagné d’Hervé Térinaire, scrutait le plateau qui s’étendait jusqu’à l’horizon. Au loin, on pouvait apercevoir la forêt des statues et la lugubre citadelle des mages noirs. Ils étaient là depuis bien plus longtemps que le village et n’avaient jamais embêtés les habitants, tant et si bien, qu’Eloi Zeau s’était enfin décidé à demander à l’empire, le terrain qui filait vers la forêt. De toute manière, cette étrange faille séparait les deux territoires. Eloi avait bien mis en garde ses concitoyens de ne pas s’approcher de la faille, elle était maléfique, à coup sûr.

Les deux hommes avançaient sur le plateau fleuri, plantant des piquets tous les vingt mètres. Le plateau accueillera bientôt quelques enclos supplémentaires pour les oiseaux ainsi qu’une petite étable pour élever des vaches, nécessaires à l’alimentation des piafs. Ils allaient devoir continuer d’importer de la viande mais cet ajout allait être grandement bénéfique pour le village et allait servir à nourrir l’ensemble des piafillions de Riannon. La demande de raccordement au réseau du S.P.L.A.S.H. était de plus en plus forte et les enclos commençaient vraiment à être petits.

Eloi s’essuya le front, le maillet à la main. En contrebas du plateau, le sable, poussé par le vent, s'abattait sur la falaise. Le maire regarda nostalgiquement quelques ruines et se ressaisit rapidement. Hervé n’était même pas au courant après-tout… Il tourna le dos au désert et frappa ardemment un piquet. Demain, Riannon aura de nouveaux enclos. Ce village qu’il avait bâti de ses propres mains, était vraiment une grande réussite.

 

Merci aux courageux qui auront lu jusqu'au bout. Nous comptons sur votre soutien. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Kalendrack a dit :

Comme la mer Hazard, le projet s’inspire beaucoup de projets réalisés sur Minefield. Nombre de montagnes plus jolies les unes que les autres ont été faites sur le serveur et nous aimerions poursuivre dans cette voie en nous inspirant de ces dernières.

Puisque vous n'avez pas cité Galianör je désapprouve le projet.

 

Bonne initiative, en ce moment ça doit être la mode de faire des mers et des montagnes :D 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais que vois-je? Gibbon et Shrui qui veulent faire une montagne et une mer? Et les Landes Sauvages vous les zappez?! :P

 

Non très honnêtement, j'approuve. Content de voir que le travail de NS vous inspire de faire la même chose pour Stendel. 

 

Les projets qui prennent part à cette demande sont reconnus poir leur travail incessant et leur motivation. Je sens que niveau vitesse ils finiront probablement bien plus vite que nous ^^'

 

Si je puis apporté quelques suggestions et notes (dont je me doute bien que vous êtes au courant, mais au cas où):

 

- pour les decorations dans l'eau, il faut pas oublier que tout usage de dalle, escalier et autres formes bizarre ne rendra pas bien (hitbox de l'eau).

 

- un detail, mais un detail que je me fais ch**r a rentrer dans le crâne des gens (et surtout que aussi bien Gibbon que Shrui devraient le savoir ;) ) : Neo-Dominion (pour l'alliance), et dans ce cas ci, les Landes sauvages (nom bien utilisé pour la section montagne, et Nixe tombe là dessous aussi).

 

Mais comme dit, il n'y a que du bon. Je soutient ce projet de plein coeur, et si vous avez besoin d'un coup de main pour la montagne je suis partant :)

 

+1

 

Cordialement,

 

Xadrow

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai eu le droit à l'avant-première de son projet de terraforming depuis son appartement.

Du coup, je ne peux qu'une seconde fois soutenir ce projet entre ses différents projets de qualité.

 

Je ne vais pas m'étendre plus loin sur le sujet mise à part vous souhaiter bon courage pour le futur travail à réaliser.

 

 

 

Amicalement,

 

Stalroc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hellow !

 

Je viens ici apporter mon gros plussain ! Après tout, on a grandement aidé à la création de cette demande !

 

Plus qu'une simple demande de projet, c'est pour nous le moyen de montrer notre volonté de refaire toute la zone, aujourd'hui, on peut le dire, bien moche et innexistante...

Bien que nos projets sont loin d'être terminés, nous voulons pouvoir avancer en parallèle ces territoires afin de créer un terraforming cohérent entre nos projets et ces zones inhabitées.

 

Je me répète avec un +1 pour un projet qui, je vous l'assure, sera bénéfique à Stendel !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Excellente initiative, vous avez mon soutien. Bon courage les gars !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wow je n'ai pas encore tout lu mais ce que j'ai vu/lu est vraiment super ! 

Les liens mis avec les projets alentours et la cohérence globale du projet rendent vraiment chouette (Que ce soit en RP où en architecture) 

Malgré le travail titanesque à fournir je ne doute pas que les joueurs soit capable de le faire. 

 

C'est cool de voir un autre projet comme le grand ouest dans stendel. 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oh gosh, tout ce travail que vous nous  avez pondu... Rien que pour ça +1. Sinon c'est beau, c'est une bonne initiative (très bonne), rendre Stendel cohérente, c'est un tâche monumentale, et vous voulez vous y attaquer dans la zone de chez vous, et ça c'est beau. RT pour l'île en forme de Demi lune, approved!

 

Bonne chance pour la suite!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir je viens tamponner mon +1 sur cette demande de projet !

 

En tant que collaborateur de cette demande je me dois de venir soutenir la Mer Hazard et la Montagne Noir, il faut bien virer cette génération aléatoire de Minecraft bien dégeu et refaire un paysage tout beau tout propre dans le nord.

Je vais juste parler de mes coéquippiers de cette demande : vous avez vu ce qu'ils ont fait ? (au niveau des Rp's, des screens, des explications, etc..), et ce travail monstre sur une simple demande de projet ? Mais vous imaginez pas depuis combien de temps ils la préparent c'te demande ! C'est des dingos.

 

Puis aussi c'est l'occasion de mettre Ny'Heter sur une île, et de faire un état complétement bloqué par les pirates ! De refaire par la même occasion un RP plus élaboré que le premier, pour pouvoir développer les easters eggs dans le projet, et procéder à divers event par la suite !

Bien-sûr, le projet avancera toujours aussi lentement même avec le travail colossal à coté :3

 

Enfin bref, j'me ferais un plaisir de construire et de remplir cette mer de mes bizarreries sous-marines !

Le 26/08/2017 à 22:28, Wariow a dit :

Si besoin de constructions navales, je suis dispo.

Les bateaux présent sur cette mer sont des embarcations des pirates de Ny'Heter donc je m'en charge déjà :3 *first*

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

Oui ce n'est jamais bon signe quand ma réponse ne commence pas par une date Erachienne =/ La demande étant assez similaire à celle de la Refonte de l'Ouest, j'ai jugé bon que ce soit discuté en réunion modo, pour que les mêmes "règles" soient appliqués.

 

En l’occurrence, le même constat a été établi que pour les premiers jets de la Refonte : Il y a trop de terres qui disparaissent (et au final aucun projet ne viendra s'installer sur une étendue d'eau).

En outre, la zone au dessus de Keldaer/Riannon ne pose pas trop de problèmes vu qu'il n'y a pas de place pour un projet. On peut envisager de faire sauter le marais (et faire une sorte de presqu'île à la place de l'île Solune) ainsi qu'en rognant un peu sur la terre juste au nord de Ny'Heter, mais pas davantage. Voici une rapide esquisse à l'issue de notre réunion :

refonte_haut_stendel.PNG

 

Nous vous laissons discuter entre vous de cela, et répondre ici ou en MP si vous pensez que c'est nécessaire.

Bon jeu et bon courage,

 

La modération.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour avoir pris en considération notre demande.

 

L'installation potentielle d'un projet sur l'espace de terre conservé me semble compliqué à envisager, mais je comprends la position de la modération. 

 

Je pense que nous pouvons nous arranger quand même sur deux points : 

- Pour une cohérence RP, que l'île centrale soit détachée de la terre par un petit bras d'eau pour être cohérent avec notre RP

- De même, que la terre reliant Ny'Heter et Âtrespoir deviennent comme dans nos plans d'origine un détroit agité !

 

Ces deux modifications ont un impact mineur sur les zones constructibles mais constituent un avantage majeur pour notre projet ! 

 

Nous vous prions de bien vouloir prendre en compte cela dans votre appréciation de notre projet :) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je rejoins Kalendrack sur les deux points qu'il met en évidence.

 

- Le détroit de l'Ether peut être aisément fait sans impact majeur sur d'éventuels projets futurs.

- L'île Solune doit être une île pour notre RP (je peux justifier cela par mp si cela est nécessaire).

 

D'un autre côté, comme l'a dit Kalendrack nous entendons bien évidemment votre position.

Je pense que l'on peut considérer un terraforming en conservant la bande de terre proposée et en la prolongeant de manière plus fine jusqu'au hameau de Potencie. On détacherait l'île de cette terre, on affinerai la transition terre/mer en plages/falaises ou encore entre le biome neige et la future terre que vous proposez. 

 

Je peux encore une fois proposer une carte affinée si cela est nécessaire. Pour que la Mer Hazard soit plus qu'un terraforming, mais un ajout rp au territoire, nous pouvons difficilement revenir sur les deux points évoqués plus haut.

 

Merci de la réponse et nous restons bien sûr ouverts à la discussion par mp forum et mumble ! 

Bon jeu !

 

EDIT : @Squirkiz Mp envoyé !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

Pas de RP vu que ça s'y prête peu et que j'ai cru comprendre qu'il y en avait qui avait des fourmis dans les jambes (et j'imagine que quelques jours d'attente de plus pour 10lignes de texte... meh)

Les modifications apportées sont (évidemment, comme vu en interne j'ai envie de dire) compatibles avec les exigences de la modération. 

 

Votre RP a été un peu dur à ingérer car très dense, mais néanmoins de bonne qualité. Mention spéciale au plan overkill des méchants du premier texte, je suis pas certain d'en avoir saisi toute la subtilité et l'ingéniosité.

Je tiens à saluer le travail fourni, en espérant que vous avez bien conscience que le plus dur reste à venir... Je suggère que vous ne vous dispersiez pas trop : Evitez de venir demander de retirer l'eau si la montagne est encore en chantier par exemple... à bon entendeur donc :)

Trève de bavardages, vous avez l'autorisation d'opérer sur ces terres (et pas de modification de carto donc). 

 

Bon jeu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Let's build a sea and a mountain !

Merci d'avoir pris le temps de causer avec nous pour un compromis ! 

 

On va suivre le planning de chantier mis dans la demande donc pas de crainte de ce côté là :

Mer Hazard puis Montagne Noire. 

 

Encore merci et à la prochaine au bord de l'eau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×